livre

L’anti-guide qui se moque de la mode

L’anti-guide qui se moque de la mode

Journaliste au «Parisien», Charlotte Moreau a réussi à décrypter nos petits travers mode avec une sacrée dose d’humour.

La mode, ses incohérences et ses dérapages décryptés par la plume féroce de Charlotte Moreau dans un anti-guide délicieusement drôle.

/P>

Comment survivre au lancement d’une collaboration créateur chezH& M? Comment réagir si une femme porte la même robe que vous dans une soirée? Comment marquer les esprits en recroisant un ex? Toutes ces questions existentielles et bien d’autres encore sont résolues par Charlotte Moreau dans son hilarant Anti-guide de la mode.

Un petit livre à picorer ou dévorer qui se lit aussi bien aux toilettes que dans la salle d’attente du dentiste et peut être glissé entre absolument toutes les mains. « J’ai essayé d’écrire ce livre pour les gens qui aiment la mode, pour ceux qu’elle n’intéresse pas et aussi pour ceux qui n’en peuvent plus de la mode. Il y a à boire et à manger pour tous ces gens-là.»

Blogueuse et journaliste au quotidien Le Parisien, Charlotte Moreau n’a pas son pareil pour croquer nos petites déviances mode, et ce que l’on soit fashion-addict, adepte du no-style voire complètement étranger à la mode. «C’est fou de voir comme ce qu’on jurait de ne jamais porter hier, sera la it pièce que tout le monde va s’arracher demain!»

Des petites brèves mordantes et, tout au long de cet anti-guide, un original dictionnaire de la modasse. Soit 31 petites phrases régulièrement lues sous la plume des rédactrices de mode, entendues dans la bouche des vendeuses, voire carrément chez nos «bonnes copines». Pour nous, Charlotte Moreau les traduit et dévoile leur vrai sens. Un petit exemple: «Je ne t’avais pas reconnue, tu es superbe!» Traduction de l’auteur: «Comme quoi, tout arrive!» C’est féroce mais tellement vrai qu’on se surprend à rire et, pire, qu’on se reconnaît de temps en temps dans ses petites piques que l’on pense très fort sans jamais oser les dire.

La modasse c’est un peu une pétasse de la mode, celle qui sait tout sur le style mieux que tout le monde, y compris Anna Wintour et ne mange que des carottes râpées (et encore seulement une fois par semaine), pour continuer à rentrer dans son slim taille 34. «Mais la modasse c’est aussi un peu toutes les filles, un peu jalouses, un peu vaches qui préféreraient brûler en enfer que de révéler où elle a trouvé sa sublime paire de boots mais qui ne manqueront pas de faire remarquer qu’elle l’a eue pour une bouchée de pain.»

Un peu surprise de constater que ses petites réflexions font autant rire et parlent à tout le monde, Charlotte Moreau veut croire à ce petit miracle et n’a pas la prétention de détenir la vérité en terme de mode. «J’aimerais juste un peu plus de fantaisie et moins de conformisme dans la mode tout en rêvant à la garde-robe du personnage de Robin Wright dans House of Cards

Charlotte Moreau, « Anti-guide de la mode. Manuel de survie vestimentaire », J’ai Lu.