Mary Quant fête ses 80 ans

Il est loin, le «Swinging London» de Mary Quant. Mais elle s’intéresse toujours à la mode. AFP

Mary Quant a révolutionné la mode féminine en popularisant la minijupe. Elle fête ses 80 ans ce mardi.

Figure du «Swinging London» et audacieuse créatrice de la minijupe, la Britannique Mary Quant fête ce mardi ses 80 ans avec un œil enthousiaste sur la mode actuelle «toute dédiée aux jambes», et sur la condition féminine.

Même si elle confesse une certaine nostalgie pour «l’effervescence et l’innovation» du Londres des années 1960, la créatrice à la célèbre coupe au bol juge qu’il est «merveilleux d’être une femme à l’heure actuelle».

«Les femmes profitent plus que jamais de leur vie», fait valoir celle qui a révolutionné la mode féminine en popularisant la minijupe, les collants de couleur et le maquillage, dans une réponse écrite adressée à l’AFP.

«Une nouvelle espèce de superwomen est apparue», s’exclame-t-elle par ailleurs, admiratrice, dans sa dernière autobiographie parue en 2012: «Elles évoluent comme des athlètes et s’assoient comme des hommes, avec les genoux écartés. Leurs enfants prennent le nom de leur mère […] Elles ont le contrôle».

Elle-même est veuve, a un fils, Orlando, trois petits-enfants et vit dans le Surrey (sud-ouest de Londres), ne faisant que de rares apparitions publiques. Elle a vendu en 2000 à des Japonais sa société de cosmétiques, dont le logo en fleur est resté sa marque de fabrique.

Ses débuts dans le monde de la mode, Mary Quant les fait avec celui qui allait devenir son mari, Alexander Plunket Greene. «Les messieurs en chapeau melon frappaient sur notre vitrine avec leurs parapluies en criant: “ immoral! ” et “ dégoûtant! ” à la vue de nos minijupes sur les collants, mais les clients affluaient pour acheter», écrit-elle dans son autobiographie. La personnalité et le style si reconnaissable de Mary Quant, avec sa fameuse frange brune sculptée par Vidal Sassoon, ont contribué à faire d’elle «la créatrice de mode la plus célèbre de ce pays», juge Jenny Lister, commissaire chargée de la mode au Victoria and Albert Museum.