Julien Cazzetta a braqué quatre fois le Night & Day de Montigny-le-Tilleul

La cour d'assises du Hainaut a analysé mardi les braquages commis au Night & Day de Montigny-le-Tilleul au procès de Julien Cazzetta. L'accusé doit répondre de l'homicide de Vincenzo Taibbi, de tentative de meurtre, de prise d'otages et de nombreuses infractions.

Jérémie Solvel, Kevin Skaluba, Hicham Mimi sont également dans le box des accusés.

Le Night & Day a été braqué à quatre reprises par Julien Cazzetta. Une première fois le 30 septembre à 23h00. L'accusé a attendu la fermeture des lieux pour obliger l'employé à lui ouvrir le coffre. Dans la panique, l'alarme s'est déclenchée. Il a fallu quelques instants avant que l'employé ne réussisse à la désamorcer.

Le 1er octobre, à 7h15, Julien Cazzetta a à nouveau braqué le commerce et s'est fait remettre le montant de la caisse, à savoir 294 euros.

Le 29 novembre en matinée, Julien Cazzetta s'en prenait une nouvelle fois au magasin. C'est sous la menace d'un couteau que l'auteur oblige le vendeur à lui remettre la recette, 315 euros, et vingt fardes de cigarettes. L'employé étant le même que celui qui avait malencontreusement allumé l'alarme lors du braquage commis en septembre, l'accusé pour se venger et le punir, l'a roué de coups.

Enfin, le 1er janvier 2011, Julien Cazzetta pénétrait armé dans le Night & Day et se faisait remettre la caisse sous la menace de son revolver.

D'après l'accusé, s'il a volé autant de fois le même commerçant, c'est dans le but de "dégoûter" le propriétaire des lieux afin de lui racheter le magasin.

Mercredi, la cour analysera la tentative de meurtre de Julien Cazzetta à l'encontre d'un des accusés, Hicham Mimi.


Nos dernières videos