futsal -

Euro de Futsal: exploit mais élimination des Belges

Les Belges ont résisté à l’Ukraine (0-0) mais cela ne suffit pas pour décrocher la qualification Belga

Les Belges ont résisté à l’Ukraine (0-0) mais cela ne suffit pas pour décrocher la qualification pour les quarts de finale de l’Euro de Futsal.

+ Cliquez sur ce lien pour rejoindre notre page Facebook et recevoir nos meilleures infos sport

La Belgique a crânement résisté à l’Ukraine, 0-0, ce samedi à Anvers dans le Groupe A de l’Euro de Futsal. Un bon résultat qui élimine toutefois les Diables Rouges, derniers du groupe avec 1 point. Ils devaient gagner par trois buts d’écart pour se qualifier. Un nul suffisait en revanche à l’Ukraine pour terminer première et éviter la Russie, vice-championne d’Europe, en quart de finale.

L’équipe d’Alain Dopchie semblait pourtant promise à un massacre après avoir perdu son premier match 1-6 mercredi contre la Roumanie, présumée moins costaude que l’adversaire de ce samedi. Personne ne l’imaginait en tout cas infliger une défaite par trois buts d’écart à l’Ukraine comme elle en avait l’obligation pour poursuivre sa route dans cette compétition.

Elle a pourtant d’emblée séduit par un jeu ambitieux qui aurait pu lui valoir un ou deux buts. Mais les occasions n’ont pas été exploitées.

L’Ukraine s’organisa pour mieux protéger son gardien Tsypun à la reprise, tandis que la Belgique prenait tous les risques, au point de jouer avec un keeper volant.

Mais le but tant attendu ne tomba pas. Un deuxième carton jaune entraîna l’exclusion de Liliu à plus de quatre minutes de la fin. Les Belges ne cédèrent pas pour autant, Dujacquier tirant même encore sur le poteau.

Il n’y a pas eu de vainqueur non plus à l’issue du match Russie-Portugal, 4-4, dans le Groupe B. La Russie termine première.

L’Ukraine affrontera le Portugal lundi (18h00) en 1/4 de finale. La Roumanie jouera elle contre la Russie (20h30).

Alain Dopchie: "Nous ne savons pas marquer"

"Notre objectif était de se qualifier pour le tour suivant", regrettait Alain Dopchie, le coach de l'équipe belge de futsal. "Je suis donc légitimement déçu de ne pas atteindre les quarts de finale."

"Notre point faible dans ce tournoi est facile à désigner, nous ne savons pas marquer", a analysé Dopchie, à la tête des Diables depuis 2010. "Contre la Roumanie (défaite 6-1), nous tirons environ à 28 reprises en direction du but adverse, avec un seul goal comme résultat. Eux marquent six fois sur quatorze tentatives."

"Beaucoup de grandes nations investissent dans le futsal. J'aimerais bien qu'Anderlecht, Standard et le FC Brugeois se joignent à cette idée. Le football de terrain et le futsal doivent collaborer", a conclu le sélectionneur fédéral.