musique

De « La Solitudine » à sa fille Paula

Laura Pausini célèbre ses 20 ans de chanson avec une tournée internationale et la sortie d’un double album.

Dimanche, Laura Pausini fêtera ses 20 ans de carrière avec le public belge. Un double album est sorti dans les bacs pour l’occasion.

C’est dans son Italie chérie que Laura Pausini a débuté, en décembre, sa tournée anniversaire avant de rejoindre Paris et Bruxelles pour la poursuivre. À 39 ans, celle qui s’est fait connaître par le tube La Solitudine en 1993, est apaisée. Une sérénité apportée par la naissance de sa fille Paula, née il y a un an de ses amours avec son compagnon, le musicien Paolo Carta.

«Je suis beaucoup moins mélancolique depuis la naissance de ma fille. Elle me suit partout. J’ai envie de lui montrer qui je suis et ce que j’ai fait en 20 ans. Elle est dans les coulisses et écoute les chansons. C’est un peu comme si je lui racontais tout ce qui s’est passé avant sa naissance. Après avoir eu un bébé, je n’ai plus d’autres rêves à réaliser. Mais je n’arrêterai jamais de chanter.»

Demain soir, sur la scène de Forest National (il reste encore quelques places), Laura sera accompagnée pour la première fois par un orchestre composé entre autre du batteur de Georges Michaël et d’un ensemble de 14 violons. «Je voulais une scénographie qui se veut simple où la musique est l’élément principal.»

2 CD’s et 38 titres

Comme pour toute artiste qui se respecte, célébrer deux décennies de carrière, c’est aussi sortir un album best-of. Intitulé tout simplement 20 – The Greatest Hits, le coffret recèle 2 disques et pas moins de 38 titres. «Ca n’a pas été simple de choisir. En vingt ans, j’avais plus de 200 chansons. Je voulais faire quatre CD’s mais la maison de disque a dit maximum deux. Comme les fans avaient déjà les versions originales, j’ai décidé de réarranger les chansons avec une nouvelle atmosphère, soit en me faisant accompagner d’un artiste, soit en créant de nouveaux arrangements.»

À ses côtés, on retrouve James Blunt, Ennio Morricone, Ray Charles, Lara Fabian, Michael Bublé ou Andrea Bocelli. Quelques nouveautés aussi comme la ballade Se non te et Ramaya, la première chanson de l’album.

«Elle a été enregistrée par mon père quand j’avais 2 ans. C’est un peu le commencement de tout. Cela raconte d’où je viens. Je suis toujours la même que cette petite fille qui criait son bonheur.» Deux heures trente de nostalgie pour découvrir ou redécouvrir celle qui a vendu près de 70 millions de disques dans le monde entier.

Laura Pausini, dimanche 2/2 – 19 heures à Forest National