Si Wavre restera toujours «son» club, Éric Warnier n’oublie pas qu’il a joué sept saisons à Waterloo, «mon deuxième club.