PREMIER ESSAI

Ford Connect : l’utile et l’agréable

En soignant davantage son style, mais surtout son insonorisation et son comportement routier, la nouvelle génération de Tourneo Connect revendique la position de référence du segment des ludospaces moyens, face aux Citroën Berlingo, Peugeot Partner, Renault Kangoo ou Volkswagen Caddy.

/P>

Pour correspondre à tous les besoins, ce Tourneo Connect se décline en deux longueurs: 4m41 ou 4m81. Le Grand Tourneo Connect peut alors, moyennant 300€, s’équiper de confortables sièges installés dans le (gigantesque) coffre. À l’usage, l’habitabilité s’avère généreuse pour tous et la modularité des sièges intelligente. Sauf, paradoxalement, sur la version 7 sièges: les fauteuils intermédiaires sont malheureusement fixes (alors qu’ils coulissent en version 5 places) et les sièges supplémentaires sont parfois gênants puisque, repliés, ils ne disparaissent pas sous le plancher.

Les portières latérales coulissantes permettent, par contre, aux enfants d’entrer ou de sortir du véhicule facilement dans les endroits étroits. Et puis, à l’usage, le volume de coffre du Connect permet d’engloutir bagages et autres marchandises sans soucis. Sur la version longue, il oscille de 322litres, en configuration 7 places, à 2 620 litres tous sièges rabattus.