Green Bay : la légende wallonne

Les Green Bay Packers ont été éliminés au premier tour des play-off. Le Superbowl n’aura donc pas la même petite touche belge qu’il y a trois ans quand le club fondé par Earl «Curly» Lambeau remportait le championnat de football américain.

Si le fondateur des Green Bay Packers porte un nom bien de chez nous, ce n’est pas par hasard: son grand-père, Victor Joseph Lambeau est né à Hamme-Mille (Brabant wallon) en 1853; sa grand-mère était originaire du village de Liernu (province de Namur). Ils ont résidé à Grez-Doiceau.

Leur exil, comme celui de milliers de Wallons au milieu du XIXe siècle, est provoqué par la famine, les épidémies. Leur terre promise, ce sont les États-Unis, le Wisconsin et en particulier Green Bay.

Victor Lambeau et Marie Adolphine Charlier auront un premier petit-fils, le 9 avril 1898: Earl. «Curly» se verra affublé de son surnom un peu plus tard: il le doit à ses cheveux bouclés.

En 1919, Earl Lambeau fonde, avec le journaliste local George Calhoun, les Green Bay Packers (les «emballeurs» de Green Bay).

Non content d’avoir créé «son» équipe, «Curly» porte le maillot vert et or pendant dix ans, de 1919 à 1929. Celui que les Wallons du Wisconsin appelaient plutôt «Crollé» Lambeau endosse également le costume de coach dès 1921. Il restera sur le bord du terrain jusqu’en 1949. Sous sa houlette, les Packers remportent six titres de champion.

Car l’équipe créée par un petit-fils de Gréziens peut être considérée comme mythique. C’est, avec sa rivale de Chicago, la plus ancienne du pays. C’est aussi la seule équipe à appartenir à ses supporters. Green Bay est la plus petite ville, 104 000 habitants, à abriter une équipe de l’élite. Et pourtant, les matchs se disputent à guichets fermés depuis plus de cinquante ans malgré des températures parfois polaires: le match le plus froid de l’histoire du football américain s’y est disputé par -25°. Mais ce n’est pas ça qui empêchera 72 928 fans d’envahir le stade à chaque fois que les Packers y jouent. Un stade dont le nom sonne bien wallon. Le «Lambeau Field», évidemment.A.H.