Recherche fondamentale renforcée ; enseignement supérieur plus accessible aux handicapés

Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi en plénière deux projets de décret à l'unanimité, l'un renforçant le financement de la recherche scientifique fondamentale, l'autre facilitant l'accès aux études supérieurs aux personnes handicapées.

Le premier, du ministre Jean-Marc Nollet (Ecolo), définit les modalités sur base desquelles les universités pourront bénéficier de deux instruments de financement pour les projets de recherche fondamentale: les fonds spéciaux de recherche (FSR) et les actions de recherches concertées (ARC).

Ces deux instruments seront dotés chacun d'un budget annuel d'un peu plus de 15 millions d'euros. Par ailleurs, afin de stimuler les collaborations scientifiques entre institutions, 20% des fonds de l'ARC seront réservés d'ici 2020 à des programmes de recherche interuniversitaires.

Le second texte sur l'enseignement supérieur "inclusif", du ministre Jean-Claude Marcourt (PS), vise à permettre aux étudiants avec un handicap de suivre des études supérieures. L'enseignement "inclusif" entend supprimer ou réduire les barrières matérielles, pédagogiques, culturelles, sociales et psychologiques rencontrées par les étudiants handicapés avant, pendant ou après leurs études.

Le texte accorde à tout étudiant le droit de demander à son établissement des "aménagements raisonnables" en fonction de son handicap, et sa demande devra faire l'objet d'un plan d'accompagnement individualisé.

Satisfait de l'unanimité obtenue mais regrettant visiblement le faible écho qui en est fait, le ministre s'est fendu d'un adage: "l'herbe qui pousse fait moins de bruit que l'arbre qui tombe".

# Belga context ## Related article(s) [Recherche dans les universités - Un projet...](http://m.belga.be?m=inchddmf) [Un cadre pour mieux aménager les études su...](http://m.belga.be?m=mnnnoabf) View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=jkjpobgi )