SOREE

Sorée : le séparateur de chaussée retiré complètement

Sorée : le séparateur de chaussée retiré complètement

Le séparateur avait provoqué plusieurs accidents. EdA

Un séparateur de chaussée sur la N921 à Sorée, et qui était à l’origine de plusieurs accidents mortels, a été démoli, a indiqué mercredi Thierry Leflot, à l’origine du collectif «Et même si» sur Facebook.

Des riverains et des parents, dont ceux d’Eva et de Loïc, deux jeunes décédés le 11 novembre dernier dans un accident sur cette route, avaient demandé le retrait de ce séparateur de chaussée. Une bordure qui ne dépassera pas plus de 15 centimètres de haut sera désormais installée. «On y ajoutera de la terre et des plantations, ce qui sera beaucoup moins dangereux», explique Thierry Leflot.

L’endroit est mieux éclairé et visible de loin. D’autres éclairages seront prochainement ajoutés. «Des bandes sonores indiquent aussi aux automobilistes qu’ils arrivent à ce séparateur de chaussée, ce qui leur permet déjà de ralentir», ajoute Thierry Leflot. Dans le futur, un radar pédagogique sera également installé.

Le 11 février, trois mois après l’accident d’Eva et Loïc, une plaque commémorative sera installée au lieu-dit Le Calvaire à Andenne. «C’est un jeune membre du collectif qui a récolté de l’argent lors de la marche du 11 décembre dernier en leur mémoire pour faire la plaque. Des négociations ont eu lieu avec la commune pour la poser sur un socle à cet endroit où les jeunes aiment se retrouver et où Eva allait souvent avec ses amis», poursuit Thierry Leflot.