Buzz -

La quenelle et le salut nazi de Nicolas Bedos pour tacler Dieudonné

Nicolas Bedos a fait une chronique cinglante sur l’affaire Dieudonné samedi soir dans «On n’est pas couché ». Quenelle, salut nazi, tout y est passé.

Samedi soir, dans «On n’est pas couché» sur France 2, l’humoriste Nicolas Bedos a répondu à sa manière à la polémique sur Dieudonné. Au cours d’une chronique cinglante et osée, le fils de Guy Bedos a cumulé les piques envers l’humoriste controversé notamment pour ses propos antisémites.

Nicolas Bedos a incarné à la fois un fan de Dieudonné et Dieudonné lui-même, pour dire tout le mal qu’il pensait de cette affaire qui secoue la France.

Après avoir fait sa «chronique aux quenelles», déguisé en Hitler, Nicolas Bedos a terminé en s’adressant directement à Dieudonné: «Je ne dis pas bravo à ce con de Dieudo qui a kidnappé l’humour pour mieux servir une soupe cuisinée à Berlin dans les années 40. Merci Dieudo, bravo l’idiot. Maintenant à cause de toi tous les politicards tricards et autres gens pas drôles vont mettre le nez dans nos vannes.»

Et de conclure par sa propre quenelle à Dieudonné: «Ma quenelle à moi, elle ne mélangera jamais le FN, la misère des banlieues et la bande de Gaza. Non, ma quenelle à moi, elle se cuisine à toutes les sauces. Celle de la Palestine, oui mais aussi celle du respect de la Shoah et de la lutte contre l’antisémitisme primaire. Ma quenelle à moi s’appelle une merguez et je te l’enfonce dans ton gros c... de Breton inculte!»

Nicolas Bedos n’est pas le premier humoriste à réagir à la polémique Dieudonné. Samedi, Elie Semoun s’est également adressé en direct, lors d’un sketch, à son ancien comparse.

Nos dernières videos