Le Bruxellois Pierre Debusschere clippe Beyonce en Pietà

Beyonce a fait appel au Bruxellois Pierre De Busschere pour deux clips.

Le réalisateur bruxellois Pierre Debusschere a réalisé deux des 17 clips que Beyonce a lancés avec son dernier album, lâché par surprise sur iTunes.

Beyonce est assise, foulard blanc sur les cheveux. Les plis des drapés sont renaissants. La pause altière, distante mais gracieuse, rappelle une Pietà de marbre. Dans le dos de cette statue vivante à la voix étincelante, des danseurs déploient de longues bandes de tissu, prolongements ondoyants de leurs bras.

Le clip est l’une des 17 vidéos qui accompagnent l’album surprise de Beyonce, paru cette semaine sur iTunes sans aucune annonce. Et son réalisateur est belge: le Bruxellois Pierre Debusschere est non seulement derrière la caméra pour ce Mine, mais aussi pour Ghost. 

«Je pense que Beyonce est venue vers moi parce qu’elle voulait autre chose que les clips habituels», explique Debusschere au Nieuwsblad. «On a tourné deux clips en un mois en Australie. Mes plus proches amis étaient au courant, mais à part ça, j’ai dû tenir le secret jusqu’au bout».



Le Belge est habitué à travailler dans le milieu de la mode (pour le magazine Dazed & Confused notamment), mais il a aussi clipé le groupe electro-punk belge Goose ou le très recommandable producteur dubstep anglais Actress.

Debusschere avait déjà collaboré avec une superstar: Kanye West a en effet enregistré une partie de la musique du film expérimental de 52 minutes, «I know simply that the sky will last longer than I» (ci-dessous), longue transe colorée et envoûtante recherche sur le mouvement des corps. Aucun doute, Beyonce ne sera donc pas la dernière à vouloir le Belge pour la mettre en boîte.