Histoires vraies et belges

La maison d’édition Le papillon Rouge est spécialisée dans le patrimoine et l’Histoire de France. Sa collection «Et soudain…» compte une vingtaine de livres qui compilent des histoires vraies tirées d’à peu près toutes les régions de l’Hexagone.

Le dernier volume sort des frontières pour s’intéresser aux «Histoires vraies en Belgique». Des histoires peu ou prou connues, parfois oubliées. C’est un regard d’outre Quiévrain qui transparaît dans ces 25 histoires courtes (entre 10 et 20 pages). De ce côté de la frontière on s’étonnera donc de retrouver, dans un recueil d’histoires présentées comme «pour la plupart quasiment inconnue du grand public», la mort de la reine Astrid, l’incendie de l’Innovation, ou les destins de Simenon et Hergé. Mais ces histoires-là, plaisamment contées, permettront aux plus jeunes de savoir l’essentiel sans se plonger dans un livre d’Histoire. Et aux autres de se rafraîchir la mémoire, voir d’apprendre quelques détails méconnus. Mais ce livre, qui balaie des champs aussi divers que le sport, le fait divers, les guerres ou la science, recèle quelques histoires oubliées et/ou vraiment peu connues: celle du capitaine Moneuse qui terrorisa le Hainaut, l’épopée de la découverte des iguanodons de Bernissart, les mystères des grottes de Han, un Liégeois inventeur des trains de luxe, les Wallons de Versailles, le culte du Père Antoine, le rôle de Bouillon dans la Révolution française, etc. Un chouette livre d’Histoire sans se prendre la tête.A.W.

Histoires vraies en Belgique. Didier Willot, Le Papillon rouge, 285 p., 21,50 €