SCENE

Sois belge et tais-toi!: De Block et Wilmots, les stars de la 16e

Sois belge et tais-toi!: De Block et Wilmots, les stars de la 16e

N

On s’affaire en coulisses, ça discute chaussure et politique. Mais où est Philippe? «Sur le trône, un besoin pressant!»

Enfin les sept acolytes sont prêts, Philippe (Peters) a remis son pantalon, la soirée peut commencer…

Cette première scène menée tambour battant préfigure le rythme de cette 16e édition de Sois belge et tais-toi!, au parfum d’élections. Peu de politiques, pourtant, dans le public de cette première traditionnellement jouée au théâtre Saint-Michel à Bruxelles, jeudi soir.

Autant La Revue des Galeries revient à ses basiques show-biz et paillettes, autant la revue politique de Baudouin et André Remy se recentre encore un peu plus sur la politique belge. Exit Sarkozy, Hollande et autres Merkel, on cause monarchie, réforme de l’État (pour les nuls, savoureux!) et petits arrangements électoraux.

Elio Di Rupo flanqué de ses vice-premiers Onkelinx, Milquet et Reynders est encore plus vrai que nature, mais il n’est pas impossible que Maggie De Block lui vole un jour la vedette. Nouvelle venue sous les traits du génial Philippe Peters, elle fait son possible: «J’envoie des papiers aux sans-papiers pour leur dire qu’ils n’ont pas de papiers. Et ils disparaissent. C’est un tour de Mag (g) ie .» Et comme le succès populaire est visiblement proportionnel à la masse corporelle, Bart De Wever a repris du poids. Une demi-bonne idée…

Dans une deuxième partie plus généraliste, Marc Wilmots attend la Coupe du monde, les panneaux photovoltaïques se cassent la figure et des Pandas (peu inspirés) jouent aux touristes. Enfin, la fameuse leçon de néerlandais fera plus que certainement le buzz dès que la toile s’en emparera. Un régal, comme à chaque fois.

+ www.soisbelge.be


Nos dernières videos