Manifestation devant le centre fermé 127 bis contre l'expulsion de Congolais

Une trentaine de militants se sont réunis lundi soir devant le centre fermé 127 bis à Steenokkerzeel, pour dénoncer l'expulsion prochaine de ressortissants congolais. Selon les manifestants, renvoyer ces derniers vers la République Démocratique du Congo, équivaut à les exposer à la détention arbitraire, à la torture voire à la mort. Ils en ont appelé le gouvernement à cesser son "hypocrisie macabre".

"L'action avait pour objectif de témoigner notre solidarité aux futurs expulsés congolais et à dénoncer les expulsions à bord de vols collectifs en général. L'expulsion de ces Congolais aura vraisemblablement lieu demain matin depuis l'aéroport de Melsbroek", a indiqué une membre de Getting the voice out, un site de témoignage de sans papiers en centre de détention. "Or, la Convention européenne des Droits de l'Homme interdit les expulsions collectives sauf dans les cas où une telle mesure est prise à l'issue et sur la base d'un examen raisonnable et objectif de la situation particulière de chacun des étrangers qui forment le groupe", a-t-elle conclu.

D'après les manifestants, les Congolais en passe d'être expulsés, sont des activistes, des opposants au régime du président Kabila et des militants des droits de l'homme, qui encourent un danger en cas d'expulsion vers leur pays.

# Belga context View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=jjjecfnj )


Nos dernières videos