Le collège communal de Seraing a décidé de procéder mensuellement à un monitoring budgétaire afin d'analyser de façon plus structurelle les finances communales et ainsi déterminer les actions à mener pour poursuivre l'effort budgétaire, a annoncé Alain Mathot, le bourgmestre de Seraing.

Le collège communal sérésien a entamé début octobre un conclave budgétaire permettant de dégager une économie de 65 millions sur les six années à venir. L'exercice n'est pas encore terminé et l'effort global n'a encore pu être atteint, admet M. Mathot.

Les pistes qui ont été dégagées permettent de ne pas toucher au service offert au citoyen, de ne pas augmenter les taxes et de ne pas licencier du personnel communal pour des raisons économiques.

Si le personnel communal, fort de 1.100 unités, ne sera pas directement touché par les mesures, les élus réaliseront néanmoins des économies en ne procédant plus systématiquement au remplacement de personnes absentes pour une longue durée. Une rationalisation en interne et un partage du travail seront privilégiés.

La délégation syndicale a déjà été informée des mesures concernant le personnel communal. Le bourgmestre ira à la rencontre de ce dernier dès la semaine prochaine.

Le collège a également décidé de faire appel au Centre Régional d'Aide aux Communes (CRAC) qui dispose d'une enveloppe de 120 millions pour aider les communes en difficulté.

# Belga context View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=enbdmkdl )

Nos dernières videos