AFRIQUE DU SUD

Les touristes invités à vivre comme dans un bidonville

Afin d’attirer les touristes en mal de sensation, un complexe hôtelier de luxe basé en Afrique du Sud propose des nuitées dans... un bidonville.

Le mauvais goût n’a plus de limite... En Afrique du Sud, l’hôtel de luxe Emoya a créé un bidonville fictif dans le but d’attirer une clientèle plus «aventureuse».

Attenant au complexe principal, «Shanty Town», du nom de ce petit village, se compose d’une douzaine de bâtisses en tôle à l’aspect plutôt rédhibitoire. À l’intérieur, des lits superposés et un confort un brin désuet.

«Faites l’expérience d’une nuit dans un bidonville, sans risque pour votre sécurité», assure le complexe hôtelier de Bloemfontein. Toilettes sèches et braseros disponibles à volonté. Et d’ajouter que les baraques de «Shanty Town» sont équipées, malgré tout, «de chauffage au sol et de WiFi!»

Dernière précision: une nuit sur place coûtera 60 euros aux touristes. Soit presque la moitié du salaire d’un Sud-Africain.

Nos dernières videos