Raids meurtriers :50 morts en 48 heures

Les violences ont déjà fait plus de 120 000 morts depuis le début du conflit. AFP

Des raids sur une ville du nord de la Syrie ont fait 50 morts en deux jours tandis qu’un obus est tombé dimanche sans faire de victime sur l’école française de Damas.

«L’obus est tombé sur la classe de 12e (Grande section de maternelle, NDLR). Il y avait quinze enfants âgés de cinq ans. C’est un miracle, personne n’a été touché », a déclaré à l’AFP l’infirmière de l’école, Aline Farah.

Alors que les violences ont déjà fait plus de 120 000 morts en près de trois ans, 24 personnes, dont deux femmes et quatre enfants, ont été tuées dimanche dans un raid aérien du régime contre la localité d’Al-Bab dans la province d’Alep (nord), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Ce raid, le deuxième en 24 heures, porte le bilan des frappes dans cette localité à 50 morts, a précisé cette ONG.

Dimanche, des hélicoptères ont lâché sur un marché des barils d’explosifs, décrits par le département d’État américain comme «des bombes incendiaires qui contiennent du matériel inflammable, qui peut être comparé au napalm ».

Le régime est régulièrement accusé par l’opposition, les gouvernements étrangers et les organisations de défense des droits de l’homme de lâcher des barils d’explosifs sur des objectifs civils.

Nos dernières videos