Le Paris des années folles

Des images d’archives souvent inédites et colorisées qui évoquent la vie trépidante du Paris de l’entre-deux-guerres. Production Program 33

Au lendemain des quatre années d’enfer de 14-18, un extraordinaire élan vital s’empare de la France victorieuse, mais exsangue et dépeuplée.

Les Français veulent un monde sans guerre, tourné vers la joie de vivre et le progrès social, la fête et la libération des entraves.

Entre 1924 et 1937, ce rêve va trouver sa réalité dans une ville : Paris. Plus que partout ailleurs, les Années Folles signent le moment capital de Paris, Ville Lumière de toute l’époque, au rayonnement culturel mondial unique, tant populaire qu’intellectuel.

Paris va incarner «the place to be», comme le proclament les Américains qui y constituent la plus importante communauté d’immigrés. Nombreux parmi eux ont contribué à forger ce mythe de Paris, de Hemingway à Gershwin, de Man Ray à Henry Miller, de Fitzgerald à Calder et particulièrement Joséphine Baker.

Le XXe siècle s’affiche à Paris résolument nouveau et veut en découdre avec le passé en se faisant le théâtre de quatre manifestations d’une audience extraordinaire. Des Jeux Olympiques de 1924 à l’Exposition Internationale des Arts et Techniques de 1937, en passant par la fameuse exposition des «Arts décoratifs» de 1925, Paris se voit consacré en arbitre mondial du goût, des arts et de l’innovation.

Mais Paris ne serait pas devenu ce qu’il est sans les deux quartiers de Montmartre et Montparnasse. La bohème rebelle et pittoresque de la Butte Montmartre et des nuits chaudes de Pigalle, contre l’avant-garde intellectuelle et artistique qui s’est établie aux terrasses de Montparnasse, de la Rotonde à la Coupole…

C’est toute cette époque effervescente que retrace ce documentaire inédit construit avec des images d’archive sonorisées et colorisées.

Paris, années folles. France 3, 20.45

Nos dernières videos