Le but de la manifestation de ce mardi «est de toucher les jeunes en leur disant “ attention, voilà ce qui vous attend ” dans votre stage d’insertion », rappelle Christine Pirson.

Mais l’objectif est de sensibiliser aussi «des parents qui pourraient se trouver sur notre passage».Car les parents sont évidemment tout autant concernés que les jeunes par cette nouvelle réglementation, poursuit la permanente interprofessionnelle de la CSC de Namur-Dinant, «car si les jeunes se préoccupent peut-être avant tout de la fin de leurs études, leurs parents nous prêteront peut-être une oreille plus attentive. Car si cette allocation d’insertion peut être versée au bout de 12 mois aux demandeurs d’emploi, dans l’attente, bien souvent, ils restent à charge de leurs parents ». Et cette situation risque de se prolonger au gré des évaluations négatives. Autant le savoir par avance…Phi. Le.

Nos dernières videos