D’autres villes de France ont rendu hommage à la chanteuse. Dont Le Mans, qui dispose d’une salle au nom de la chanteuse, située allée de… l’Aigle noir.

/P>

En Allemagne, pays voisin, la ville universitaire de Göttingen célèbre elle aussi la chanteuse. On y trouve ainsi la BarbarastraBe. Une belle histoire dont l’origine remonte à 1963.

Cette année-là, Barbara chante à L’ Écluse, un cabaret parisien, lorsque Hans Klein l’écoute et lui propose de venir chanter dans son théâtre, à Göttingen.

Après avoir refusé, Barbara cède. Tout commence mal : sa seule exigence, un piano à queue, n’est pas respectée. Qu’importe, des étudiants trouvent la solution. Son contrat d’un soir se prolonge ; on passe à huit jours. Et le huitième, assise dans le jardin, alors que des enfants jouent dans son entourage, Barbara écrit Göttingen. Cette chanson deviendra l’hymne de la réconciliation franco-allemande.

En 2002, cinq ans après la mort de la chanteuse, Göttingen inaugure alors la rue Barbara dans le quartier de Gleismar.

Nos dernières videos