Le refus d’autorisation « nuit blanche » pour le bal de la Saint-Sylvestre a fait débat lors du conseil communal de mercredi soir.