Un jour un destin, Hardy et Dutronc

Passionnée d’astrologie et de psychologie, Françoise Hardy a depuis longtemps déserté la scène.

Decoin Benjamin/FTV

Portrait croiséde deux personnalités douées, singulières et énigmatiques. À travers leur carrière et leur intimité familiale.

Françoise Hardy et Jacques Dutronc ont connu très jeunes le succès et la gloire. Grâce à des chansons qui ont su capter les espoirs d’une jeunesse et l’insolence d’une époque, celles des années 60.

Ces deux personnalités éclectiques, ont connu le succès très jeunes, dans les années 60. Retour sur leurs carrières et leur histoire personnelle, grâce à des films jamais diffusés. Vous revivrez le début de l’histoire du couple Dutronc-Hardy en Corse. Et aussi des moments de complicité avec leur fils Thomas né en 1973, 8 ans avant le mariage de ses parents. Ou encore les coulisses d’un tournage éprouvant pour le comédien, Van Gogh de Maurice Pialat. À l’issue du film, Laurent Delahousse s’entretient avec Jacques Dutronc en Corse et reçoit également Françoise Hardy.

Le répertoire de Françoise Hardy est en grande partie le reflet des doutes, des interrogations, de l’anxiété que suscitent en elle les tourments des relations sentimentales.

Jacques Dutronc débute dans la carrière artistique comme guitariste du groupe «El Toro et les Cyclones», Avec Hadi Kalafate (Basse), Dany Dray (El Toro, chant), André Crudo (batterie), puis devient chanteur en 1966 et s’impose avec un tube, Et moi, et moi, et moi, début de sa collaboration avec Jacques Lanzmann dont plusieurs titres vont connaitre un grand succès: Les Play-Boys, Les Cactus, J’aime les filles, Il est cinq heures, Paris s’éveille, le générique de la série télévisée Arsène Lupin dont la chanson eut autant de succès que la série elle-même. Dans son répertoire, on compte plusieurs autres titres marquants tels La fille du père Noël, L’opportuniste, Merde in France. Rare sur scène, il fit un «retour» triomphal en 1992 au Casino de Paris avant de retrouver la scène, 18 ans plus tard, en 2010.

D.W.

 

France 2, 22.35