HAcking -

Rex Mundi a piraté la banque de données de Voo: «Aucun préjudice pour les clients»

Rex Mundi a piraté la banque de données de Voo: «Aucun préjudice pour les clients»

« Il dispose aussi des données personnelles d’un demi-million de clients de VOO. »

reporters

Le pirate informatique Rex Mundi, qui s’est attaqué il y a peu à l’opérateur Numericable, a en sa possession des données d’un demi-million de clients de Voo, a affirmé l’un des animateurs du blog Belsec, Len Lavens, devant la Commission de la Justice de la Chambre.

La Commission a procédé à des auditions sur la protection des données sur internet. Len Lavens qui, via son blog, entretient des contacts dans la nébuleuse du «hacking», a expliqué aux députés qui se livrait au piratage en Belgique et comment ces réseaux s’y prenaient.

«Rex Mundi extorque des fonds. Il demande de l’argent aux entreprises en échange de la non-publication des données qu’il a recueillies», a expliqué Len Lavens.

Rex Mundi a déjà fait parler de lui publiant les données relatives à 6.000 clients de Numericable, opérateur actif en région bruxelloise.

«Il dispose aussi des données personnelles d’un demi-million de clients de VOO», a affirmé l’animateur de Belsec.

Selon lui, le pirate a entrepris des négociations avec Voo pour obtenir une contrepartie à la non-publication des données volées.

 

Aucun préjudice pour les clients, assure la société
 

 

Le câblo-distributeur VOO a confirmé avoir été victime de piratage informatique en 2012, mais assure que "les clients n'ont eu à subir aucun préjudice du fait de ce hacking". Dans un communiqué, VOO indique avoir été victime d'une attaque sur son ancien site internet en septembre 2012 et avoir immédiatement déposé plainte, précisant que l'instruction était toujours en cours.

"VOO a collaboré (et collabore encore) avec les autorités judiciaires pour garantir la sécurité des données de ses clients. Il s'agissait notamment de prendre les mesures nécessaires pour prévenir toute nouvelle tentative d'intrusion", poursuit le câblo-opérateur.

Pour permettre à l'enquête de se dérouler dans les meilleures conditions possibles, VOO n'a pas souhaité communiquer sur cet incident. "A la suite de cette attaque, plusieurs audits de sécurité du réseau informatique de VOO ont été menés et des mesures de renforcement de la sécurité ont été prises", conclut le communiqué.