ENSEIGNEMENT

Les résultats de nos enfants? Peu brillants!

Les résultats de nos enfants? Peu brillants!

(Illustration) Reporters

Les résultats du CE1D et du TESS, les tests destinés aux élèves du secondaire, ne sont pas concluants. Préoccupant?

Préoccupants. Les résultats du certificat d’études du premier degré de l’enseignement (CE1D) le sont. En effet, un peu moins de 60 % des élèves du secondaire ont réussi les deux matières – mathématiques et français – du CE1D, épreuve obligatoire depuis juin 2013 pour tous les élèves de deuxième secondaire. Quant aux résultats du test d’enseignement secondaire supérieur (TESS), ils sont honorables. À un point près : la participation à ces épreuves concernant la sixième secondaire est facultative; ils ne sont donc pas représentatifs.

Des résultats peu brillants

« Nous ne sommes pas satisfaits des résultats», affirme Martine Herphelin, directrice générale adjointe de l’enseignement et de la recherche scientifique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour Bernard Hubien, secrétaire général de l’Union francophone des associations de parents de l’enseignement catholique (UFAPEC), même constat. Les résultats du CE1D par rapport aux résultats du certificat d’études de base (CEB) sont inquiétants : «Seulement 40 % des élèves du secondaire réussissent les deux épreuves.» Pas de quoi se réjouir donc. Pour le Tess, c’est différent . «Les résultats sont à prendre avec prudence. Les écoles s’inscrivent à l’épreuve volontairement, et ne sont pas représentatives de toutes les écoles, et encore moins de tous les élèves. Seul un petit nombre d’entre eux y participe», ajoute-il. Ne tirons donc pas de conclusions hâtives.

 

Même avis pour Joëlle Lacroix, secrétaire générale de la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel (FAPEO) : «Un élève sur deux est en échec au CE1D. Ce n’est pas rien. Alors que ces jeunes sont les 96 % qui ont réussi leur CEB il y a deux ans. Les savoirs de base et les compétences élémentaires sont à la traîne en français, et les résultats en mathématiques ne sont pas brillants

«Un manque de continuité»

Pourquoi de tels résultats au CE1D ? Premier constat: il existerait un manque de continuité entre l’enseignement primaire et celui du secondaire. «Un saut conceptuel subsiste entre ces deux niveaux d’enseignements , souligne Mme Herphelin, c’est peut-être dû à un problème de communication entre eux. »

Pour Joëlle Lacroix, il faut se poser la question de la pédagogie : «Les élèves doivent être soutenus en classe, les professeurs formés à l’analyse des erreurs et doivent recourir, dans leur mallette pédagogique, aux outils divers et variés pour remédier aux difficultés constatées. Mais sont-ils outillés comme il faut ? Avant de préciser : « Le professeur de mathématiques est une denrée rare, il s’agit d’une profession en pénurie. »

À partir de 2014, l’épreuve du CE1D portera sur les langues. Le TESS devrait lui aussi être obligatoire à partir de juin 2015. On en saura plus alors.