Football -

Le racisme n’a « rien à voir » avec le transfert de Boateng de l’AC Milan à Schalke

Le racisme n’a « rien à voir » avec le transfert de Boateng de l’AC Milan à Schalke

Sous les couleurs milanaises, le Germano-Ghanéen avait été victime de réactions racistes des supporters italiens.

AFP

Le milieu international ghanéen Kevin-Prince Boateng n’a pas quitté l’AC Milan pour Schalke en raison d’incidents racistes en Italie, s’est rétracté mardi Peter Peters, directeur financier du club allemand.

«Après une discussion avec Horst Held (directeur sportif de Schalke, NDLR), ma supposition s’est révélée erronée», a en effet indiqué Peters dans un communiqué sur le site du club. Il (Held) m’a confirmé que les incidents racistes n’étaient définitivement pas la raison du transfert de Kevin à Schalke».

«Je m’excuserai directement auprès de Kevin dès mon retour à Schalke», a assuré le membre du bureau exécutif de Schalke.

Le joueur a lui-même assuré que son «transfert n’avait absolument rien à voir avec le racisme mais était uniquement motivé par l’aspect sportif», mardi dans le quotidien Bild.

La veille, Peters avait déclaré à Sport Bild que «Boateng voulait absolument partir en raison des incidents racistes en Italie» et «avait obtenu l’accord du président Silvio Berlusconi pour pouvoir partir si l’AC Milan se qualifiait pour la Ligue des champions».

Sous les couleurs milanaises, le Germano-Ghanéen de 26 ans avait été victime de réactions racistes de la part de supporters italiens la saison dernière. Devenu un symbole de la campagne contre le racisme dans le football, il avait été reçu en mars à l’Unesco et à la FIFA pour témoigner.

Boateng a signé un contrat de trois ans avec Schalke le 30 août, deux jours après avoir inscrit un doublé contre Eindhoven (3-0) lors du barrage retour qui a permis aux Milanais d’accéder aux phases de groupes de la Ligue des champions.

Il a effectué un retour très convaincant en Bundesliga -où il avait débuté sa carrière au Hertha Berlin – au lendemain de l’annonce de son transfert, à l’occasion de la victoire de Schalke sur Leverkusen (2-0).

Nos dernières videos