presse -

Tecteo: le rachat des Éditions de l’Avenir est «irrévocable»

Tecteo: le rachat des Éditions de l’Avenir est «irrévocable»

André Gilles parle de « décisions stratégiques qui revêtent désormais un caractère irrévocable ».

Belga

Le rachat annoncé vendredi des Éditions de l’Avenir par Tecteo fait couler beaucoup d’encre. Le patron de l'intercommunale liégeoise tient à répéter qu’il s’agit là d’une décision défitive.

Depuis vendredi, de nombreuses réactions se sont fait entendre. Politiques notamment. Ecolo a ainsi fait savoir que ses représentants voteraient contre le rachat des Éditions de l’Avenir au conseil d’administration du groupe Tecteo. Pour Pierre-Yves Jeholet (MR), les administrateurs libéraux du groupe Tecteo n’ont pas suivi la consigne du parti vendredi en approuvant l’opération d’acquisition et ont commis une «erreur très claire». Avant lui, Charles Michel, le président du MR, avait parlé de « Berlusconisation de la Wallonie ». Quant à Melchior Wathelet (cdH), il a laissé entendre que « le rachat peut encore être remis en cause ».

Face à ces déclarations, Tecteo a réagi à son tour ce mardi en fin d’après-midi. «Les deux instances de Tecteo qui ont approuvé la décision de racheter les éditions de l’Avenir étaient habilitées à le faire et ces décisions sont irrévocables», fait ainsi savoir le président du groupe, André Gilles, dans un communiqué.

Le flou demeurait sur les organes du groupe qui se sont prononcés vendredi. Le président a tenu à lever toute ambiguïté ce mardi. La décision de rachat de l’Avenir a été prise par le conseil d’administration de Tecteo SA, filiale privée créée en 2012 et chargée d’accomplir l’ensemble des tâches opérationnelles et stratégiques pour le compte de Tecteo SCRL, c’est-à-dire l’intercommunale. La décision a été prise à l’unanimité et dans le plus strict respect des règles juridiques et du droit des affaires, précise le communiqué.

Le bureau exécutif de Tecteo SCRL s’est également réuni et a décidé de procéder à l’opération, également à l’unanimité. «Il est important de noter que les décisions, tant du Conseil d’administration de Tecteo S.A. que du Bureau Exécutif de Tecteo SCRL, ont été prises dans leurs sphères respectives de compétences. Ces deux instances étaient juridiquement habilitées à prendre ces décisions stratégiques qui revêtent désormais un caractère irrévocable», souligne le communiqué.

Un conseil d’administration de l’intercommunale Tecteo sera convoqué dans les prochains jours mais il sera de nature informative.

Par ailleurs, Tecteo «dit s’insurger à l’encontre des insinuations visant l’incompétence ou le manque d’expérience des Administrateurs qui ont participé à la décision de rachat. Ce dossier a fait l’objet de nombreuses analyses, réflexions et débats et cela avec le concours de spécialistes et conseillers financiers. Ce dossier, comme tous les autres d’ailleurs, a été décidé en toute et parfaite connaissance de cause et avec le seul et unique but de défendre et promouvoir les intérêts économiques et stratégique de notre société. Les attaques violentes du Groupe Rossel dans les colonnes de ses quotidiens (plus de douze pages consacrées à l’opération depuis samedi) ne peut manquer d’étonner. Les insinuations insultantes de certains journalistes ou éditorialistes du groupe Rossel à l’égard de nos Administrateurs sont excessives et vexatoires.»

Nos dernières videos