Presse -

Tecteo : La Libre Belgique et La Dernière Heure ne veulent pas faire de procès d’intention

Tecteo : La Libre Belgique et La Dernière Heure ne veulent pas faire de procès d’intention

(Illustration)

ÉdA

La Société des rédacteurs (SDR) de La Libre Belgique et la rédaction de La Dernière Heure «se défendent d’ouvrir quelque procès d’intention que ce soit» à l’encontre de Tecteo.

«Il leur paraît néanmoins nécessaire de rappeler que tant la rédaction de La Libre que celle de La DH sont, et resteront, indépendantes», indiquent-elles dans un communiqué lundi soir, en réaction aux négociations entre l’intercommunale Tecteo et la direction d’IPM (qui détient La Libre Belgique et La DH) pour créer un nouveau pôle média francophone regroupant IPM et les Éditions de l’Avenir, dont Tecteo a annoncé le rachat le 6 septembre.

«Nous ne sommes ni opposés, ni méfiants, ni fermés à ce rapprochement, mais on attend de voir le résultat des négociations», explique-t-on du côté de La Libre Belgique, tout en espérant que ce rapprochement puisse permettre «d’avoir un groupe plus solide, disposant de plus de moyens pour fournir une information de qualité.»

La grande interrogation sera de voir comment fonctionneront les collaborations (dites «synergies») entre les différents titres. Du côté de la DH, on explique que la réaction est assez positive au sein de la rédaction, soulignant la complémentarité entre La DH et les Éditions de l’Avenir.

Si on affirme une volonté du maintien d’une indépendance rédactionnelle du côté du personnel d’IPM, on admet toutefois que le projet pourrait être bénéfique. «La SDR de La Libre et la rédaction de la DH sont conscients de la rigueur du climat économique général, et des difficultés de la presse écrite en particulier. Ils veulent néanmoins croire que l’actionnariat recomposé d’IPM donnera aux titres du groupe les moyens humains et financiers conformes aux ambitions affichées de mettre sur pied un grand groupe de presse francophone», conclut le communiqué.

Nos dernières videos