Un patient atteint d'insuffisance cardiaque traité par thérapie génique à Alost

Un patient atteint d'insuffisance cardiaque est actuellement traité par thérapie génique à l'Hôpital Notre-Dame d'Alost dans le cadre d'une étude internationale. Il s'agit d'une première en Belgique. Une étude précédente avait déjà fait état des résultats positifs de la thérapie génique dans le cas d'une telle défaillance cardiaque.

Pour l'heure, les symptômes d'une insuffisance cardiaque ne peuvent être atténués que par des médicaments et un mode de vie sain. "Dans le cas contraire, une intervention chirurgicale s'avère nécessaire", explique le cardiologue Marc Vanderheyden. "Malgré les progrès accomplis en termes de médicaments et de techniques, les options thérapeutiques restent cependant limitées", poursuit-il.

La thérapie génique consiste, dans le cas d'une insuffisance cardiaque, "à introduire du matériel génétique dans les cellules pour permettre la sécrétion de protéines qui favorisent le fonctionnement normal du coeur", commente le cardiologue et coordinateur national de l'étude, Jozef Bartunek. "On pense que les patients atteints d'insuffisance cardiaque ne possèdent pas assez de ces protéines".

La thérapie génique est actuellement testée sur 200 patients atteints d'insuffisance cardiaque dans 50 centres hospitaliers, parmi lesquels trois se trouvent en Belgique. Lors d'une précédente étude, une équipe américaine avait déjà montré les bénéfices que procure cette thérapie: 39 patients souffrant d'insuffisance cardiaque à un stade avancé avaient vu leur fonction cardiaque se stabiliser, voire s'améliorer en un an.

# Belga context View full context on [BelgaBox] ( http://m.belga.be?m=mjofajbd )