ENVIRONNEMENT

Oubliée, la chauve-souris associée aux forces obscures

Oubliée, la chauve-souris associée aux forces obscures

Une colonie de vespertilions à oreilles échancrées dans une étable. Chaleur, humidité et insectes assurés.

Pierrette Nyssen

Crainte, mystère, répulsion. Pourtant tout à fait inoffensif, l’animal de la nuit a longtemps suscité la crainte. Contes et légendes.

Le cinéma a inventé les vampires, créatures semi-humaines qui se rassasient du sang humain et capables de se métamorphoser en chauves-souris. «Dans notre culture occidentale, nous avons toujours associé la chauve-souris au mal», explique Frédéric Forget en naturaliste passionné. Au moyen âge, les superstitions abondent sur ces animaux; les dragons sont fréquemment représentés avec des ailes de chauves-souris, parfois c’est satan lui-même qui porte ses attributs. Le petit animal volant devient l’incarnation du mal. «Pour bien montrer que l’on n’a pas peur du malin, et qu’il n’a pas intérêt à montrer sa queue fourchue, on conseille à l’époque de clouer une chauve-souris vivante sur la porte de la grange, pour se protéger de bien des malheurs.»

C’est probablement parce que cet animal vit la nuit que l’homme l’a associé aux forces obscures D’ailleurs, la plupart des superstitions concernant les chauves-souris sont également basées sur des caractéristiques de l’animal parfaitement capable de se diriger dans le noir le plus absolu. «Pour nos ancêtres, si l’on se mettait du sang de chauves-souris sur les yeux, on acquérait la capacité de voir dans le noir. De plus, de nombreuses potions médicinales, à visée ophtalmique, étaient à base de dérivés de chauves-souris. Le cerveau de l’animal, mélangé avec du jus d’oignons est, paraît-il, un excellent remède contre la cataracte. En Chine, leurs excréments pourraient guérir bien des maladies des yeux.»

L’habilité avec laquelle une chauve-souris arrive à capturer un insecte a aussi impressionné l’homme. Ce dernier a cherché à en tirer parti en proposant la recette suivante  : «Prenez une chauve-souris vivante, incorporez-la dans du plomb en fusion, puis façonnez avec ce plomb des balles de fusil. Avec de tels projectiles, le chasseur ne saura rater sa cible. Si toutefois, il manque son gibier, c’est que l’animal était enchanté, et sa peau imperméable aux balles.»

Autre caractéristique de la chauve-souris, c’est la peau glabre de ses ailes. Déjà, selon Pline, le sang de chauves-souris avait des vertus épilatoires, d’autres croyaient que si une chauve-souris urinait sur la tête d’une personne celle-ci devenait chauve.

Du fait de leurs mœurs mystérieuses, l’homme à aussi souvent tenté de les utiliser dans la préparation de philtre d’amour. Ainsi, leurs os seraient dotés de bien des pouvoirs. «D’abord, il convient d’enterrer une chauve-souris sous une pierre. Après quelques semaines, il faut exhumer les ossements et leur faire subir une préparation. Puis toucher la personne désirée avec ces mêmes os, et cela sans qu’elle s’en aperçoive. Si toute la procédure est réalisée selon les règles, la personne convoitée tombe immanquablement amoureuse de vous.» On n’est plus au moyen âge, alors oubliez ces foutaises et admirez les chauves-souris en vol, ce samedi et pas seulement.