cyclisme -

Alberto Contador: « J’étais persuadé de gagner le Tour »

Alberto Contador: « J’étais persuadé de gagner le Tour »

Alberto Contador pensait finir le Tour de France 2013 devant Chris Froome...

AFP

Le Tour de France 2013 a tourné à la désillusion pour Alberto Contador qui n’a terminé que 4e à l’arrivée à Paris. «El Pistolero» avait pourtant abordé la 100e édition en Corse persuadé de s’imposer.

«Avant le Tour, j’ai réalisé mes meilleurs chronos à l’entraînement à Navacerrada et Morquera», a confié l’Espagnol à la Gazzetta dello Sport. «Je n’avais jamais eu une meilleure sensation en montagne, et donc je suis parti plein de confiance en France. J’étais persuadé de gagner ou du moins de terminer tout près. Mais en Corse, j’avais perdu cette bonne sensation. J’avais de bien plus mauvaises données qu’à l’entraînement.»

Selon Contador, il a commis une erreur en disputant le Tour d’Argentine en janvier. «Le secret pour gagner les grands tours, c’est d’arriver au sommet de sa forme au bon moment. Ce ne fut pas mon cas. Je vais donc devoir changer ma manière d’aborder la saison. J’ai commencé trop tôt en Argentine, je n’étais pas en bonne condition. Je n’aurais pas dû forcer.»

Contador a confirmé qu’il ne courra pas la Vuelta et se concentrera en fin de saison sur les courses d’un jour comme le GP Ouest-France, le GP du Québec, le GP de Montréal, le Mondial («si l’organisation me veut») et le Tour de Lombardie.