MOTOGP - GP des États-Unis

Marquez candidat sérieux au titre

Marquez candidat sérieux au titre

Alors qu’il n’avait jamais couru à Laguna Seca, Marquez a été en tête des classements tout le week-end et n’a commis qu’une erreur, lors des qualifications.

AFP

En s’imposant sur l’exigeant circuit californien, le jeune Espagnol n’en finit plus de surprendre. Et s’il devenait champion du monde?

 

Marc Marquez (Honda) s’est montré impérial durant tout le week-end en Californie et a remporté dimanche un succès mérité sur l’exigeant circuit de Laguna Seca, creusant un peu plus l’écart sur ses poursuivants au championnat du monde.

Le débutant espagnol, qui s’était porté en tête du championnat grâce à sa victoire lors de la course précédente sur le Sachsenring (Allemagne), n’en finit plus d’étonner par son culot et sa maturité.

«Je suis très content, c’était la première fois ce week-end que je pilotais ici et je me suis bien amusé. Ce circuit est vraiment super, j’ai hâte de revenir ici», s’est félicité le jeune Espagnol (20 ans). «Avant de venir je m’attendais à avoir du mal: ce circuit a l’air si piégeux! Mais dès la première séance d’essais libres je me suis senti bien.»

Son succès lui a permis d’accentuer son avance au classement sur son compatriote Dani Pedrosa (Honda), cinquième à Laguna Seca et qui pointe dorénavant à 16 longueurs au classement général.

Le champion du monde espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha), 6e dimanche, complète le podium provisoire du championnat, à 26 points du leader.

Pedrosa et Lorenzo ont toutefois limité les dégâts à Laguna Seca: eux qui n’avaient pas pu participer à la course précédente en raison de blessures et qui ont été longtemps incertains pour l’épreuve californienne, ont tous les deux rallié l’arrivée sans chuter, et à des places d’honneur qui leur permettent de conserver intactes leurs ambitions au moment d’aborder la seconde moitié du championnat.

Premier podium pour Bradl

L’Allemand Stefan Bradl (Honda), qui était devenu samedi le premier Allemand de l’histoire à décrocher une pole position dans la catégorie reine, a enregistré le meilleur résultat de sa carrière avec sa deuxième place, pour son tout premier podium.

Un podium sur lequel Valentino Rossi (Yamaha) a l’habitude de monter: en résistant jusqu’au bout à la pression de l’Espagnol Alvaro Bautista (Honda), le «Doctor» a pris la troisième place pour le… 145e top 3 de sa carrière en MotoGP.

«Je suis vraiment content, s’est exclamé l’Italien. J’ai fait une bonne course, gardé un bon rythme et je finis premier des Yamaha. J’ai pris un super départ mais je n’ai pas pu rester au contact de Stefan (Bradl) et Marc (Marquez) a réussi un superbe dépassement sur moi. De toute façon il était trop rapide pour moi. J’ai ensuite eu une belle bagarre avec Alvaro Bautista, qui était très fort aujourd’hui. J’ai poussé, poussé, et me suis fait une grosse frayeur quand à un moment j’ai perdu la roue avant mais j’ai réussi à redresser la moto en poussant sur mon coude. J’ai pensé que c’était un signe, que je ne sois pas tombé. On est arrivé ensemble au dernier virage avec Bautista, mais j’ai réussi à rester devant. Au final je suis très content avec ce troisième podium consécutif».

Nos dernières videos