Économie -

La dette de la Belgique en forte hausse au 1er trimestre : Geens nuance

La dette de la Belgique en forte hausse au 1er trimestre : Geens nuance

Selon Koen Geens, c’est normal que la dette augmente en début d’année.

Belga

Le ministre des Finances, Koen Geens, a nuancé lundi soir, par voie de communiqué de presse, les derniers chiffres sur la dette publique, diffusés par Eurostat. La nette hausse (+4,7 points de PIB, à 104,5%) enregistrée au premier trimestre est, selon lui, un «phénomène annuel récurrent».

Les chiffres d’Eurostat ne tiennent en outre pas compte de certaines grandes transactions, comme des paiements attendus de KBC.

Selon Koen Geens, la dette publique enregistre habituellement une hausse plus marquée en début d’année, car les besoins de financement sont plus importants, avant de se stabiliser en fin d’année, quand diverses autorités effectuent des paiements au trésor public. Ce phénomène existe également dans d’autres pays, mais il est moins marqué en raison d’une gestion plus centralisée des finances publiques, explique le ministre des Finances.

La dette belge sera en outre allégée par des paiements attendus prochainement, notamment de la part de KBC et liés à la vente de Royal Park Investments, précise encore Koen Geens.

Nos dernières videos