monde -

Séismes en Chine: le dernier bilan fait état de 73 morts

Un séisme de magnitude 5,9, suivi d’une réplique de magnitude inférieure, a fait au moins 73 morts ce lundi dans une région isolée et difficile d’accès du nord-ouest de la Chine, selon le dernier bilan communiqué par les autorités locales.

Un séisme de magnitude 5,9, et les répliques qui ont suivi, ont fait plus 70 morts et provoqué d'importants dégâts matériels lundi dans une région montagneuse et difficile d'accès du nord-ouest de la Chine. Le séisme initial est intervenu à 7h45 (23h45 GMT) dans le Gansu, une province en grande partie désertique, avec un épicentre situé à une profondeur de 9,8 km, selon l'Institut géophyisque américain (USGS). Une violente réplique de magnitude 5,6 a frappé la même région une heure et demie plus tard, avec un épicentre à 10,1 km de profondeur, a ajouté l'institut.

Les secousses telluriques ont fait au moins 73 morts et des centaines de blessés - le chiffre de 330 personnes grièvement blessées a été avancé plus tôt dans la journée -, selon les autorités locales.

"Plus de 21.000 bâtiments ont été sévèrement endommagés, et plus de 1.200 se sont effondrés", a précisé un responsable du Bureau de sismologie du Gansu, soulignant qu'au moins 371 répliques au total avaient été enregistrées.

La province du Gansu, région de montagnes, d'étendues désertiques et de pâturages, est l'une des moins densément peuplée de Chine, mais la zone de Dingxi, avec 2,7 millions de résidents, possède une concentration accrue de fermes et de villages. Dans le district de Min, "plus de 200 personnes ont été blessées à travers les sept bourgs touchés par les tremblements de terre", a précisé à l'AFP M. He, un responsable du comité du Parti communiste dans le district.

Dans le district voisin de Zhang, 380 bâtiments au total se sont effondrés et des milliers d'autres ont été endommagés, ont précisé les autorités de Dingxi. Selon l'agence Chine nouvelle, les communications étaient coupées dans 13 bourgs du district, et une partie de la zone n'avait plus d'électricité.

Des images diffusées par la télévision centrale CCTV ont montré des villages ruraux parsemés de gravats. Quelque 500 soldats, dont 120 spécialisés dans les opérations de sauvetage, étaient en chemin vers les zones du séisme, a rapporté le site d'informations 163.com.

D'après les prévisions météorologiques, de fortes précipitations étaient attendues de façon imminente dans la région, ce qui pourrait compliquer le travail des secours dans un territoire particulièrement montagneux. Par ailleurs, 500 tentes et 2.000 couvertures étaient en cours d'acheminement par des organisations portant secours aux victimes, a assuré Chine nouvelle.

La branche chinoise de la Croix-Rouge internationale a ainsi annoncé dans un communiqué un premier envoi de matériel d'urgence, dont 200 tentes, 2.000 vestes et 1.000 "kits famille" d'ustensiles de première nécessité. Les internautes chinois étaient nombreux à exprimer sur les réseaux sociaux des messages de sympathie pour les victimes. "J'espère que les morts reposeront en paix", déclarait l'un d'entre eux. Les secousses ont été ressenties jusqu'à la capitale provinciale Lanzhou, à 170 km de l'épicentre -- et même jusqu'à Xi'An, capitale de la province voisine du Shanxi, située à plus de 400 km de Dingxi.

Le Centre chinois de surveillance sismologique basé à Pékin, a pour sa part évalué à 6,6 la magnitude du premier séisme. Il a précisé que ce dernier s'était produit sur la ligne de faille déjà responsable d'un séisme de magnitude 8 en juillet 1654. Les provinces de l'ouest de la Chine sont régulièrement touchées par des tremblements de terre. Un séisme de magnitude 6,6 avait tué en avril quelque 200 personnes dans la province voisine du Sichuan, où un séisme dévastateur d'une magnitude de 8 avait fait près de 90.000 morts et disparus en 2008. Le Gansu avait lui-même connu en décembre 1920 un séisme historique, d'une magnitude de 8,5, qui avait fait plus de 230.000 morts.

Nos dernières videos