Le prix, pas vraiment démocratique, ne permet pas d’envisager une consommation journalière, sauf si l’on décide de commencer son propre élevage.

Il est évident que cette pratique n’intéresse qu’une minorité des gens. La plupart des individus potentiellement intéressés par la découverte des insectes et leur goût doivent tout de même débourser des sommes quelque peu élevées. 7 € pour 3 grammes d’insectes, 3,20 € les deux pralines aux criquets. Des prix qui ne permettent donc d’envisager qu’une consommation pour le « fun » dans l’immédiat. Les gens veulent voyager, découvrir, s’amuser et achètent des insectes dans ce but-là. Mais comme le dit Éric Haubruge : « Nous ne voulons pas forcer les gens à manger des insectes mais nous espérons que cela leur permettra de réfléchir à des alternatives à leur nourriture habituelle. » ¦ A.L.

Nos dernières videos