Fête nationale: des tenues sobres et élégantes

Pas de strass mais de la simplicité dans les tenues portées par la famille royale. Paola a osé le vert et Mathilde est restée fidèle à son style.

 

Simplicité et sobriété. C’est ce qui a guidé Édouard Vermeulen, le célèbre couturier belge de la maison Natan habitué de la famille royale. C’est lui qui a conçu la robe de Mathilde. La reine ne voulait pas faire ombrage à son mari et a donc opté pour le blanc cassé. Mais malgré cette discrétion, l’ex-princesse rayonnait au bras de Philippe.

Sa robe étroite taille haute en gazar de soie façonné est dans la veine de ce qu’on a l’habitude de la voir porter. L’encolure bateau décolleté dans le dos rafraîchit le buste, ce qui est idéal pour les photos et les images. Le tout surmonté d’une coiffe rose pâle.

«Les tenues de Mathilde étaient très justes par rapport à elle, estime Gérald Watelet, couturier et présentateur royal sur la RTBF. Une robe claire et sobre pour la journée plus formelle, un imprimé coloré rouge-fushia avec un peu de blanc pour la balade dans le parc. Une robe à la fois relax et élégante.» En soirée, Mathilde est apparue au balcon illuminé dans un imprimé bleu et blanc, toujours aussi frais.

Paola a osé le vert, ce qui est plutôt rare pour une reine. Une façon peut-être pour elle de tourner la page… Ce piqué de coton façonné de motifs de fleurs en relief avec un col arrondi est également signé Édouard Vermeulen, comme toutes les robes de la famille à l’exception de celle d’Astrid et de la tenue de Fabiola. Le tambourin couleur caramel se montre peu encombrant.

Pour la reine Fabiola, qui se déplaçait en chaise roulante, il devient difficile d’arborer d’élégantes tenues. Elle a donc opté pour le pantalon et le chemisier blancs amples avec veste et foulard fushia. «Peut-être a-t-elle tenté le “ shocking pink ” pour masquer la coupe», sourit Gérald Watelet.

Radieuse, la princesse Claire se montre, comme à son habitude, différente des autres. Avec une robe jaune ocre aux imprimés rouge-orange surmontée d’une petite veste courte et d’une coiffe du plus bel effet. On était heureux de la découvrir sans veste lors du défilé, ce qui la mettait bien mieux en valeur.

Quant à la princesse Astrid, elle a opté pour un autre style et un couturier différent. Un choix discutable pour une tenue en tweed chiné dans les tons rose pâle avec une blouse en crêpe de Chine rose pas très moderne. Le tambourin en paille rose ne fait qu’accroître le sentiment d’un ensemble peu approprié à son âge. Dommage.

Nos dernières videos