Des Virtonais en progrès

Mathieu Cornet, auteur d’un doublé ce dimanche.

ÉdA

« Un match difficile pour moi, commentait le gardien virtonais. J’ai eu cinq balles cadrées, j’ai pris cinq buts sur lesquels je ne peux pas faire grand-chose.

C’est rageant. Notre jeu ? On s’améliore, on se parle davantage. Tous les joueurs n’avaient pas l’habitude de travailler de la même façon, mais tout s’emboîte peu à peu. »

Hurbain : « Rageant »

Blaise : « Trouver l’équilibre »

«On digère le stage et physiquement, on s’améliore, juge le capitaine de l’Excelsior. Mais le bloc équipe doit encore se consolider. Offensivement, nos joueurs veulent parfois trop bien faire et quand on perd la balle, il n’y a plus assez de monde pour la récupérer. Deux des cinq buts des Rouches l’ont bien illustré. Il faudra qu’on trouve le bon équilibre.»

Cornet : premier doublé

Mathieu Cornet a inscrit son premier doublé pour Virton et n’est pas passé loin d’un triplé. «Si j’avais quelque chose à prouver au Standard? Non, j’ai surtout quelque chose à prouver à Virton. Les automatismes se mettent peu à peu en place, on s’améliore, je suis confiant.»

Emond : « Un peu de boulot »

Le président Emond pouvait se montrer satisfait : «On a vécu un bel après-midi de foot. Du beau temps, du jeu des deux côtés, je crois que le public s’est retiré satisfait. De notre côté, on progresse doucement, mais il y a encore un peu de boulot. Il y a beaucoup de nouveaux à intégrer et c’est contre des équipes comme le Standard ou Charleroi qu’on reçoit un message fort concernant la nécessaire amélioration de notre bloc équipe. Il y a des automatismes à travailler, mais je pense qu’individuellement, nous sommes parés. Arsène Menessou va nous apporter quelque chose en défense. Sur les quinze minutes qu’il a disputées, il n’a rien laissé passer.»

Menessou : « Club stable »

Transféré samedi (lire aussi en page 13), Arsène Menessou a disputé ce dimanche ses quinze premières minutes en vert et blanc. «J’avais encore un an de contrat à La Louvière, commente l’international béninois de 25 ans. Mais le club, qui doit faire des économies, m’a libéré ce week-end. J’étais déjà en contact avec Frank Defays depuis un certain temps. Je suis content de retrouver la D2 (NDLR : il y a joué avec Eupen) et de débarquer dans un club stable. J’ai disputé des matches internationaux et je ne suis rentré en Belgique que le 18 juin. J’avais besoin de vacances après ça et je vais donc seulement entamer ma préparation. Ma place de prédilection? Je n’en ai pas, je peux jouer à tous les postes en défense.»

Defays : « Bon résumé »

«Le résultat résume bien le match, commente le coach de l’Excel. Quand on a su faire du jeu, on a été dangereux. Quand le Standard a su faire du jeu, il a été dangereux aussi, mais en plus, il a marqué. Je pense que les Liégeois étaient satisfaits d’avoir trouvé une bonne opposition. Chez nous, il y a du positif et du négatif. Ce qui est négatif, les joueurs en sont conscients, ça ne sert donc à rien de le répéter et risquer ainsi d’accentuer les choses. Concernant le positif, je constate qu’on commence à jouer de plus en plus avec les qualités de chacun.»

D. J.

Nos dernières videos