Belle prestation de nos fanfares dans la capitale

Les fanfares de Moulbaix et de Huissignies étaient invitées ce week-end à défiler à Bruxelles lors de la fête nationale.

Nos fanfares ont animé la capitale ce week-end. Le samedi soir, la fanfare Sainte-Cécile de Moulbaix a eu le privilège d’être la seule à jouer devant la tribune de la famille royale lors du bal royal en soirée sur la place du jeu de balle.

«On avait le moral, on était bien préparé, motivé et très discipliné» sourit Yves Dumont, le canne-major. Les musiciens ont dû se frotter au surnombre de visiteurs sur la place… « Cette sortie est bonne pour notre notoriété mais nous sommes un peu frustrés. À cause de la foule, nous étions compressés comme des sardines et on a à peine su jouer un morceau et demi, malgré les deux cordons de police sur le côté, ce qui était exceptionnel » poursuit notre interlocuteur.

Durant cette sortie, deux enfants jouant dans la fanfare ont pu offrir un bouquet de fleurs à Mathilde et Paola. «C’était impressionnant de voir le Roi de si près. On n’a peut-être joué que quelques minutes mais ça restera pour nous tous une sortie phénoménale» lance Willy Soyez, au saxo.

Le lendemain, dimanche, c’était rebelote. Les musiciens ont défilé dans les rues bruxelloises durant 45 minutes. Un circuit d’un kilomètre et demi entre le palais de justice et la Place royale emprunté à deux reprises: à 15h30 et 17h45.

Coups de chaleur

Cette fois-ci, aux coups de baguettes se sont mêlés les coups de chaleur. Plusieurs musiciens ont fait des malaises durant leur défilé musical. D’ailleurs, l

e bourgmestre athois Marc Duvivier a remplacé un désistement suite à un problème de santé dû à la chaleur afin de porter le drapeau de la cité des géants.

«À la ducasse, il est encore possible de se mettre à l’ombre, ici pas du tout» lance une musicienne, se plaignant de cette météo étouffante.

Alors que les Athois venaient pour la cinquième reprise lors du défilé national, la Royale Fanfare Communale de Huissigniess revenait pour la seconde fois à Bruxelles ce 21 juillet. « C’est vraiment une fierté pour nous d’avoir été invités » indique le chef de la fanfare Olivier Jorion. «Aujourd’hui, c’est un grand jour et nous sommes fiers d’être Belges. Nous voulons faire plaisir au public, et bien sûr à nos musiciens

Même si une météo «exotique» a frappé notre pays lors de sa fête nationale, les fanfares du coin ont poursuivi un seul objectif: partager de la bonne humeur. Et fêter dignement ce grand jour pour le royaume.


Nos dernières videos