article abonné offert

Braine-l'Alleud

Les accueillantes de Braine-l'Alleud en ont marre

Les accueillantes de Braine-l'Alleud en ont marre

Béatrice, Stéphanie, Patricia, Lydie, Valérie et Magali. Toutes les six souhaitent que le métier d’accueillante soit valorisé. Aux oubliettes le pseudo statut accordé en 2003.

ÉdA M.B.

Travailler plus de 50 h/semaine pour avoir des fins de mois difficiles? Six accueillantes de Braine-l’Alleud en ont ras la patate et le font savoir.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 46 des 212 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?