Froome : « Lance a triché, pas moi »

Froome : « Lance a triché, pas moi »

Le maillot jaune n’a pas le droit de souffler sur ce Tour : il doit désormais répondre aux suspicions.

AFP

Le peloton serre les rangs et rejette les accusations de dopage dont Froome fait l’objet après son incroyable ascension du Mont Ventoux.

 

«Je suis triste de me retrouver là devant vous au lendemain de la plus grande victoire de ma carrière et de devoir m’expliquer sur ma performance. De devoir parler de dopage. »

Devant un parterre de journalistes venus très tôt pour ne pas louper la conférence de presse de l’équipe Sky, l’actuel maillot jaune du Tour répète inlassablement les mêmes phrases. Dans toutes les langues. «Avec mes équipiers, nous avons passé des semaines à travailler en altitude, loin de chez nous durant des semaines afin de connaître au mieux notre corps. Tout ça pour être accusé de tricheur et de menteur… Ce n’est pas cool.»

La joie du Ventoux a clairement laissé la place à l’amertume sur le visage de «Froomie» qui, heureusement pour lui, peut compter sur le soutien d’une grande partie du peloton.

À l’image de Philippe Gilbert (voir par ailleurs), Greg LeMond ou encore Eddy Merckx – «Ce qu’il a fait dans le Ventoux ne m’étonne pas: son attitude sur le vélo est étrange, mais pas inimaginable» -, ils sont nombreux à être venus à la rescousse de Chris Froome durant la seconde journée de repos. À commencer par… Alberto Contador, son principal concurrent jusqu’au pied du Géant de Provence.

Testé 3 fois en 24 heures

Un peu plus énervé encore que le leader des Sky à l’idée de parler dopage et non vélo – «Seulement deux questions sur le sujet. À la troisième, je monte me reposer dans ma chambre» -, l’Espagnol garde toute sa confiance en Chris Froome: «C’est un coureur de très haut niveau. Il l’a montré pendant toute la saison. Aujourd’hui, il récolte les fruits de son travail et il le fait de façon propre. Pourquoi douter, les contrôles sont quotidiens.» La preuve encore ce week-end où le maillot jaune a subi trois tests antidopage en moins de 24 heures.

Désormais comparé à Lance Armstrong pour sa façon d’atomiser la concurrence, Chris Froome – qui avait pris ce rapprochement «comme un compliment » à son arrivée au Ventoux – a tenu à préciser : «Je n’ai jamais dit que j’étais honoré, j’ai dit que je prenais ça comme un compliment parce qu’il a gagné ces courses. Mais me comparer à Lance… Lance a triché, je ne triche pas. Point final. »

Nos dernières videos