CYCLISME -

Jan Bakelants, 12e à Lyon  : «J’étais clairement marqué»

Jan Bakelants, 12e à Lyon  : «J’étais clairement marqué»

Jan Bakelants a manqué d’un peu de liberté dans le final lyonnais.

Belga

Vainqueur à Ajaccio lors d’une échappée beaucoup plus tardive, Jan Bakelants, ancien maillot jaune sur ce 100e Tour, ne regrette rien dans cette 14e étape. Même s’il avoue qu’il aurait pu attaquer plus tard dans les rues de Lyon.

Premier véritable attaquant de l’échappée matinale - juste avant Julien Simon -, Jan Bakelants a tenté sa chance un peu trop tôt peut-être. «J’ai tenté de sortir dans l’avant-dernière bosse mais ce n’était peut-être pas le meilleur choix puisqu’elle n’était pas si dur. J’aurais sans doute dû attendre le sommet comme l’a fait le Sojasun.  »

Dernier du sprint final, l’ancien maillot jaune n’a aucun regret  : «A 1,5 kilomètre de l’arrivée, j’étais encore loin. Je suis rentré à 500 mètres et j’ai tenté ma chance directement, mais ça n’a pas fonctionné. Il faut de la chance aussi. Et puis j’étais clairement marqué.  »

Nos dernières videos