CYCLISME

Matteo Trentin offre la première victoire italienne du Tour à Lyon

Matteo Trentin a joué le coup intelligemment dans le final. AFP

Matteo Trentin a remporté la 14e étape du Tour après une journée passée aux avant-postes en compagnie d’une importante échappée. C’est la première victoire italienne de cette 100e édition, mais aussi la première fois qu’une échappée matinale va au bout.

Comme annoncé au vu du profil vallonné de l’étape de ce samedi, c’est une échappée matinale qui s’est disputé la victoire à Lyon. Composé d'une quinzaine de coureurs dont le Belge Jan Bakelants, le groupe de baroudeurs a été réglé au sprint par l'Italien Matteo Trentin devant le Suisse Michael Albasini et l'Americain Andrew Talansky.

Parti à l'attaque dans la première heure de course, le coéquipier de Mark Cavendish a attendu les derniers mètres de la course pour faire la différence devant la douzaine de coureurs qui étaient parvenus à passer les 3 derniers cols lyonnais.

Dynamité par Jan Bakelants, mais surtout Julien Simon, dans les 15 derniers kilomètres, le groupe des baroudeurs s'est recomponsé à 500 mètres de l'arrivée, le moment choisi par Matteo Trentin pour sauter sur la ligne Michael Albasini. « Je suis très heureux de l’emporter, explique l’Italien. Surtout que c’est la première victoire pour mon pays depuis trois ans (NDLR : Alessandro Petacchi en 2010). Le sprint ? Je pensais qu’il n’y en aurait pas car Julien Simon était encore devant à un kilomètre de l’arrivée. J’ai attendu le bon moment pour lancer toutes mes forces dans la bagarre. Et puis, avec quelqu’un comme Mark Cavendish dans l’équipe, on apprend quelques trucs pour bien sprinter. »

Repris à 500 mètres de l'arrivée après avoir cherché à anticiper le sprint, Jan Bakelants termine 12e de l'étape.

Le peloton, avec Chris Froome et l'ensemble des favoris, termine à plus de 7 minutes du vainqueur.

Julien Simon si près d’une première victoire française

Rejoint dans l'interminable ligne droite finale (2100 m) après une nouvelle accélération de l'Allemand Marcus Burghardt, Julien Simon a cru tenir sa première victoire sur le Tour. Et offrir à la France sa première victoire sur la 100e Grande Boucle. Mais c’était sans compter sur Matteo Trentin & Co. qui ont avalé le coureur de l’équipe Sojasun.

« Je suis déçu mais il fallait essayer, souffle Julien Simon. Qui ne tente rien n'a rien. » Devancé par plusieurs de ses compagnons d’échappée, le jeune homme assure que lui et ses coéquipiers n’en resteront pas là…

Nos dernières videos