Le beau vélo de ravel

Le BVR, ce sont des farandoles à inscrire au Guinness Book

Le Grand Jojo fêtera ses 77 ans en compagnie des cyclistes du BVR aujourd’hui à Amay. L’occasion de retrouver une nouvelle jeunesse.

Entre le Grand Jojo et le Beau Vélo de RAVeL, c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis 15 ans, date de création de l’événement.

Après une pause carrière de quelques années, Jules Vanobbergen de son vrai nom repart sur les routes pour le plus grand bonheur des cyclistes d’Amay. Et quelque chose nous dit qu’un vent de fête très particulier soufflera sur les bords de Meuse.

«Je suis né le 6 juillet 1936. Une date historique à laquelle on a voté les premiers congés payés. Ce qui explique certainement mon goût immodéré pour les voyages», plaisante le Grand Jojo. «Quoi qu’il en soit ce 77e anniversaire se fêtera avec mon public». Une occasion, une autre pour le chanteur populaire de pousser les adeptes de Chef, un petit verre, on a soif ou de Jules César dans leurs derniers retranchements. «Chaque fois que je viens chanter au BVR, je ne retiens qu’une chose: les farandoles immenses. Elles pourraient figurer au Guinness Book des records».

À Amay, le Grand Jojo ne titillera pas la pédale de son vélo. «Je ne prends pas de risques à part pour quelques photos», s’amuse-t-il. Il faut dire que le truc de Jojo, c’est plus le football. «Si les Diables Rouges font un bon résultat à la Coupe du Monde, ça peut renforcer l’union du pays.»

Et cette union, le Grand Jojo y croit. Il a d’ailleurs décidé de la cristalliser dans une nouvelle chanson à l’image de E viva Mexico, la chanson qui accompagnait les Diables lors de la demi-finale en 1986.

Si le Tour de France et le vélo lui tiennent moins à cœur, il sait tout de même s’en amuser. «Une chanson de Jean-Luc Fonck m’a toujours fait rire: Eddy Merckx. On y entendait juste une sonnette de vélo… c’était tout simplement surprenant.» Le Grand Jojo sera d’ailleurs présent à chaque arrivée du Tour de Wallonie en juillet.

Il reste donc fidèle à son image: jeune dans son look et dans son esprit. «C’est parce que mon entourage est jeune. Mes musiciens et mon public sont tous jeunes. Je suis leur papy, comment voulez-vous vieillir?»

Rendez-vous ce samedi 13 juillet devant l’administration communale d’Amay (76, chaussée Freddy Terwagne) à partir de 16hpour un concert gratuit en compagnie de Renato Bennardo (The Voice).

Nos dernières videos