Pour pouvoir apprécier Jack Reacher, il y a pas mal de conditions : ne pas être allergique à Tom Cruise (mais oui, Tom, on sait que tu as des abdos d’acier, pas besoin de retirer ta chemise), ne pas se formaliser du peu d’importance donnée au méchant de l’histoire (c’est qui déjà ?) et ne pas se soucier du côté comique – voulu ou non – de certaines scènes (on n’a pas encore digéré le coup des apprentis truands qui se lancent malgré eux dans un numéro de clowns dans une salle de bains).

Ces éléments laissés de côté, le film tiré des best-sellers de Lee Child vaut son pesant de scènes d’action… et de frissons. Difficile ainsi de ne pas se sentir fébrile quand la caméra épouse au tout début du film la vision d’un sniper ou quand Jack Reacher et son acolyte partent en guerre contre la bande du Zec. Bien sûr, niveau suspense, c’est zéro : on sait très bien que Jack Reacher va s’en sortir sans même se décoiffer. Il fut d’ailleurs un temps où une suite fut annoncée. Le projet n’a, semble-t-il, pas avancé d’un pouce pour l’instant. Va-t-il seulement voir le jour?

Au niveau des bonus, sur l’édition dvd, on a droit à une seule et unique séquence dédiée aux bastons. On y entend les explications de l’équipe quant au choix du style de combat. Y est épinglée également la fameuse scène de la salle de bains : tiens, c’est super-Tom qui en a eu l’idée. Visiblement, il a raté une occasion de se taire.

M.B.

Paramount

Nos dernières videos