monde -

Livres électroniques: Apple jugé coupable d’entente sur les prix aux USA

Livres électroniques: Apple jugé coupable d’entente sur les prix aux USA

Apple risque de lourds dommages et intérêts.

AFP

Entente illégale : Apple a «conspiré pour relever le prix de détail des livres électroniques» au moment de la sortie de l’iPad en 2010. Le groupe informatique a annoncé qu'il allait en appel.

Le groupe informatique Apple a été jugé coupable d’entente illégale avec de grands éditeurs américains pour relever les prix des livres électroniques au moment de la sortie de sa tablette iPad en 2010, ce qui risque de se traduire par de lourds dommages et intérêts.

Selon une décision publiée ce mercredi par la juge new-yorkaise Denise Cote, «les plaignants ont montré qu’Apple avait conspiré pour relever le prix de détail des livres électroniques».

Elle annonce qu’un nouveau procès se tiendra, à une date restant à déterminer, pour fixer le montant des dommages que le groupe à la pomme devra payer.

Apple était poursuivi par le gouvernement américain qui l’accusait d’avoir orchestré, dans les mois précédant la sortie de l’iPad, une entente entre les grands éditeurs américains qui leur a permis d’augmenter le prix des livres électroniques par rapport aux 9,99 dollars fixés par Amazon, pour les nouveautés et les best-sellers.

Dans la boutique en ligne ouverte par Apple au lancement de l’iPad, les titres étaient généralement proposés à 12,99 ou 14,99 dollars, et les éditeurs ont par la suite aligné les prix chez les autres revendeurs, dont Amazon, en réussissant à renégocier leurs contrats.

Le procès s’était tenu courant juin à New York et avait duré trois semaines.

 

Apple n'a "rien fait de mal" et va en appel

Apple a annoncé qu'il comptait faire appel de sa condamnation aux Etats-Unis pour entente avec des éditeurs afin d'augmenter les prix des livres électroniques. "Nous n'avons rien fait de mal et nous ferons appel de la décision de la juge", a indiqué le groupe dans une réaction envoyée par courriel. "Apple n'a pas conspiré pour fixer les prix des livres électroniques et nous allons continuer de nous battre contre ces fausses accusations", affirme-t-il.

"Quand nous avons introduit l'iBookstore (la librairie en ligne pour la tablette du groupe iPad, ndlr) en 2010, nous avons donné plus de choix aux consommateurs, injecté de l'innovation et de la concurrence très nécessaire sur le marché, cassé le contrôle monopolistique d'Amazon sur le secteur de l'édition", fait encore valoir le groupe à la pomme.

 

 

Nos dernières videos