Koh-Lanta -

Mort de Gérald Babin : le témoin anonyme de Koh-Lanta s’explique pour la première fois

Mort de Gérald Babin : le témoin anonyme de Koh-Lanta s’explique pour la première fois

Le témoin n’était pas présent sur le tournage, au moment des faits.

TF1

Le 22 mars dernier, le candidat Gérald Babin décédait sur le tournage de Koh-Lanta. Un témoin anonyme dénonçait alors l’inaction de la production, donnant lieu à une enquête. Pour la première fois depuis les faits, ce témoin anonyme s’explique.

Tout le monde se souvient du décès tragique du candidat de Koh-Lanta. En mars dernier, Gérald Babin était victime d’une crise cardiaque sur les lieux de tournage de l’émission.

Très vite, une voix s’exprime et dénonce le manque de considération de l’équipe de l’émission au moment des faits. Selon ce témoin anonyme, qui s’adresse à «Arrêt sur images», la production et le médecin de l’équipe se seraient montrés très peu soucieux du bien-être de la victime.

Une enquêteest alors ouverte pour homicide involontaire.

Peu de temps après, le médecin Thierry Costa se suicidait et les affirmations de ce témoin mystère étaient démenties par l’émission et d’autres candidats.

Aujourd’hui, le témoin anonyme est sorti de sa cachette et s’est expliqué pour la première fois au magazine Télérama.

Un témoin pas présent sur le tournage

Selon le magazine, l’homme, «Nydo», n’était pas présent au Cambodge au moment des faits. Il aurait en effet rapporté les propos d’un ami, membre de l’équipe de Koh-Lanta, ce dernier ne voulant pas s’exprimer par peur des représailles.

Selon «Nydo», son absence ne remet pas en cause la véracité de ce qu’il a raconté.

« Un geste citoyen »

«Ce qui m’a d’abord choqué, c’est l’hypocrisie: le décalage entre ce que m’a rapporté mon ami sur la mort de Gérald Babin et le discours officiel d’ALP et de TF1. Quand j’ai écrit le premier mail à ‘Arrêt sur images’, je n’imaginais pas un tel impact. Qui pouvait penser que les choses allaient prendre une tournure judiciaire? Mon but était qu’au moins un journal enquête et recoupe les informations qu’il m’avait données. Je pensais être un déclencheur, j’ai été étonné d’être le seul à parler», a-t-il déclaré à Télé Obs.

Le témoin a affirmé avoir fait un «geste citoyen», sans but caché.

Pas responsable du suicide du médecin

De plus, «Nydo» ne se sent pas responsable de la mort du médecin. Même si, dans sa lettre d’adieu, Thierry Costa avait écrit qu’il ne supportait plus d’être sali dans les médias.

«Le suicide de Thierry Costa, personne ne pouvait l’imaginer. Je ne me sens pas du tout responsable de sa mort. J’estime pour ma part que mon mail ne mettait pas du tout en avant la responsabilité de Thierry Costa, si jamais il en a une», explique le témoin.