exposition

Angoulême célèbre aussi les 75 ans de Spirou

Angoulême célèbre aussi les 75 ans de Spirou

Sirpou s’invite tout l’été sur les bords de la Charente, dans la cité internationale de la BD.

Dupuis 2013

Spirou devient «angoumoisin», le temps d’une expo et d’un été. La ville d’Angoulême lui a déroulé le tapis rouge.

Voilà déjà quelques jours que le célèbre groom sanglé dans son uniforme à boutons dorés a pris ses quartiers à la Cité internationale de la bande dessinée à Angoulême. Tout l’été, la ville pavoisera aux couleurs du héros des éditions Dupuis. L’exposition présentée sur les bords de la Charente s’intitule «Spirou, un héros dynamique», elle est programmée jusqu’au 6 octobre.

Dès la première salle, une marionnette à fils accueille le visiteur. Elle a été sculptée par un des premiers dessinateurs de Spirou, Jijé (Joseph Gillain). Quand le journal pour enfants Spirou a été interdit pendant la Seconde Guerre, elle a permis à Spirou de continuer à vivre sur la scène des théâtres belges. Cette tournée aurait servi aussi de couverture à un rédacteur, Jean Doisy, pour animer discrètement des réseaux de résistance.

« Spirou, c’est l’idée d’un éditeur. Jean Dupuis était au départ imprimeur et venait d’un milieu modeste», explique le commissaire de l’exposition, Jean Pierre Mercier. Spirou est confié à un peintre, Luc Lafnet, et ensuite au dessinateur Robert Welter (Rob-Wel), qui en fait le groom au couvre-chef rouge, personnage honnête et droit, à la morale un peu «scout» mais très taquin.

Une planche codessinée par Franquin et Roba

L’exposition s’adresse aussi bien aux enfants qu’à leurs parents et grands-parents. La mise en scène, dynamique et ludique, aligne ressorts et spirales géants, porte tambour, personnages miniatures, gomme et crayon XL. Dans un coin garni de coussins, ils peuvent lire ou regarder les aventures du Petit Spirou.

Les plus grands découvrent l’histoire de l’ «école de Marcinelle», la ville du journal, par où est passée toute une génération de dessinateurs et autant de personnages: Spirou, Gaston Lagaffe, le Marsupilami, les Schtroumpfs, l’Elan, le Boss….

Spirou et ses amis – Fantasio, Spip, le comte de Champignac, Seccotine, Zantafio, Zorglub.. – ont évolué au fil des goûts et styles des seize dessinateurs et dix scénaristes, tous présentés dans cette exposition. De Jijé à Yoann et Vehlman, avec une mention spéciale bien sûr pour Franquin qui animera Spirou jusqu’à la fin des années 1960.

Cela donne lieu à une avalanche de croquis, d’esquisses et de planches originales parfois rares comme cette planche codessinée par Franquin et Roba, le papa de Boule et Bill).

La visite se termine dans la salle de rédaction du Journal de Spirou où les différents auteurs donnent leur vision souvent drôle et décalée du travail en équipe.

Au CIBD, quai de Charente, 16000 Angoulême. Horaires : du mardi au vendredi, de 10h à 19h – le week-end, de 14h à 19h. Tarifs: 6,50€ – gratuit pour les moins de 18 ans. www.citebd.org

Nos dernières videos