Trilogie marseillaise, clap 1re

Vieux-Port de Marseille. Marius, cigarette entre les dents et foulard autour du cou, aide son père, César, à tenir le Bar de la Marine.

Ce dernier voudrait que son fils reprenne l’entreprise familiale, mais entre deux verres de pastis, Marius rêve d’embarquer sur un de ces bateaux qu’il voit partir tous les matins. Pourtant quelque chose le retient sur la terre ferme, ou plutôt quelqu’un : Fanny, qu’il aime en secret. Fanny rêverait d’épouser Marius sans oser lui avouer. Pour le rendre jaloux, elle se laisse courtiser par Panisse, un vieux riche pas très séduisant.

Ce que ça raconte

Ce qu’on en pense

Premier volet de la trilogie marseillaise revisitée par Daniel Auteuil, Marius revisite en couleurs le Marseille de l’époque, avec force accents chantants et bruits de grillons. La mise en scène rend hommage aux scènes classiques, notamment la fameuse partie de cartes. Malgré un aspect «téléfilm» et un jeu d’acteurs inégal, le film se laisse regarder agréablement.

La scène qui touche

Le dosage des boissons expliqué par César à Marius: fou rire assuré.

La scène qui tache

Fanny se retrouve en larmes un peu trop souvent: trop de dramatisation tue la dramatisation.

E. Ma.

«Marius», un drame de Daniel Auteuil. Avec Daniel Auteuil, Raphaël Personnaz et Victoire Belezy. Durée: 1h37

Nos dernières videos