Dans une mer de noirs

Cuistot sur le cargo MV Rozen, Mikkel peaufine ses derniers menus en plein milieu de l’océan Indien avant de regagner Copenhague.

Mais des invités de dernière minute vont monter à bord et Mikkel, moins inquiet par la vaisselle supplémentaire que par les mitraillettes que ces pirates portent en bandoulière, comprend vite que son retour au pays aura un coût  : 15 millions de dollars… S’engage alors une redoutable guerre des nerfs entre le président de la compagnie maritime et les preneurs d’otages.

Ce que ça raconte

Ce qu’on en pense

Cassant la dramaturgie classique pour coller au plus près de la réalité, Lindholm évite soigneusement les scènes spectaculaires du genre. Exit, donc, la prise d’otage musclée et oubliez la rébellion du héros en singlet sur du Hans Zimmer. Sobre comme un bénédictin, le réalisateur tricote sa tension avec un double huis clos (le cargo et le QG du patron danois), braque sa caméra en plans serrés pour plonger le spectateur dans cet enfer et distille une angoisse incroyablement contagieuse. Une réussite de plus au pedigree de Lindholm, scénariste de la série Borgen et du dernier Vinterberg, The Hunt.

L’info en plus

Par souci de réalisme, Kapringen a été tourné sur l’un des 220 cargos attaqués par des pirates somaliens depuis 2005. Celui-ci transportait de l’aide humanitaire avant d’en avoir lui-même besoin…

«Kapringen», un drame de Tobias Lindholm. Avec Pilou Asbaek, Søren Malling. Durée : 1h43

Nos dernières videos