Italie Le procès du commandant du Concordia, Francesco Schettino, s’est ouvert mardi à Grosseto, mais a été aussitôt reporté pour cause de grève des avocats, un an et demi après le naufrage du paquebot qui avait fait 32 morts.

Lunettes de soleil et costume bleu électrique, Schettino a donné des signes de nervosité en se présentant au tribunal. Objet de toutes les critiques, « l’homme le plus détesté d’Italie » - surnommé « Capitaine couard » – est surtout critiqué pour avoir abandonné le navire. Un de ses avocats a avancé hier une explication surprenante. « Il y a eu une erreur d’interprétation sur l’histoire de l’abandon, le navire était incliné à 90 degrés, (M. Schettino) est tombé » dans une chaloupe de sauvetage. La première audience n’a duré qu’une quinzaine de minutes le temps de fixer une nouvelle date, le 17 juillet, pour l’ouverture effective du procès.

Nos dernières videos